Point sur les chevaux de course

Vous devez savoir que certains chevaux sont dédiés aux courses. C’est-à-dire qu’ils vont avoir comme mission de participer à des courses que l’on nomme courses hippiques ou courses de chevaux. Ces activités sont très sérieuses car de nombreux professionnels gravitent autour : jockeys, organisateurs, vendeurs, parieurs.

Une activité très sérieuse

Et surtout, les courses brassent beaucoup d’argent, d’où le côté très sérieux qu’elles revêtent. En effet, ce sont des millions et des millions d’euros qui peuvent être consacrées aux plus grosses courses du monde grâce à l’argent que les parieurs misent sur tel cheval ou tel résultat à travers un intermédiaire entre les parieurs et les résultats des courses. Si cette activité peu banale vous intéresse vous pourrez en apprendre plus sur ce site web par exemple. Mais autant vous mettre en garde, il s’agit de paris et donc de jeux d’argent comme peuvent l’être les paris sportifs. En plus il existe des arnaques dans ce milieu donc mieux vaut être très prudent, surtout concernant l’intermédiaire choisi, sachant que l’un des plus connus et des plus sérieux est surement celui-ci mais se rendre dans un bar/pmu peut être encore plus sécurisé.

L’élevage des chevaux de course


Jean Louis Aladenise, éleveur de chevaux de… par lechoduberry
C’est aussi du côté du cheval que cette activité se ressent dans la mesure où les chevaux de course ne sont pas du tout élevés de la même façon que les autres. Tout d’abord, un poulain de course va naître entre les mois de janvier et de juin en règle générale puis une fois sevré il va commencer à s’autonomiser en gambadant sans sa mère dans les fameux « paddocks ». Un entraînement est alors prévu, très tôt, pour les habituer à supporter la selle et la bride ainsi que le cavalier. L’entraînement peut ainsi commencer dès leurs deux ans en débutant par de petites courses à obstacles pour les accoutumer et les faire progresser. A noter que toutes les races de chevaux ne sont pas concernées par les courses. Beaucoup de personnes s’insurgent contre cette pratique mais il ne faut pas généraliste : les chevaux de course peuvent être très bien traités et être véritablement heureux tant qu’ils sont respectés par leur entraîneur !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *